UNINE.2

SELIN

Long Title: Système E-Learning inductif
Leading
Organization:
Université de Neuchâtel
Domain: ELS
Status: finished
Start Date: 07.01.2011
End Date: 31.03.2013
Project Leader: C. Brunner

SELIN met l’accent sur le développement de l’apprentissage actif. Le système est conçu pour l’enseignement des sciences de l’observation. Basé sur des exercises, SELIN guide professeurs et étudiants à travers les cours et offre multiple possibilités d’interaction et d’enquête empirique avec multimédias.

Résultats

Composant Déscription
Documentations Disponible sur demande au service informatique de l'Université de Neuchâtel
Code source Disponible sur demande au service informatique de l'Université de Neuchâtel

Le besoin des sciences de l'observation sont différents des besoins des sciences classiques. Un étudiant doit pouvoir s'immerger dans une situation, avant de pouvoir l'analyser. L'utilisation de nombreux médias lui permettra de le faire au mieux. L'étudiant prends donc connaissance de différents supports (vidéo, son, images, textes), puis réponds à une série de questions sur le même thème. Un système E-Learning orienté vers les sciences de l'observation n'existait pas jusqu'ici. Le manque est comblé par SELIN.

Les étudiants des sciences de l'observation ont dès maintenant à disposition un outil adapté à l'apprentissage de leur science. En mettant les médias au centre du système, les étudiants peuvent s'immerger, se confronter à des situations sélectionnées, afin de pouvoir les analyser au mieux.
Cet outil pourra dans certains cas remplacer des déplacements sur le terrain.

SELIN permettra d'attribuer des crédits ECTS dans le cadre de la formation en ethnographie à l'UniNE. L'institut d'ethnographie va donc l'utiliser à chaque semestre, dès la rentrée d'automne 2013.
Actuellement il n'est pas encore ouvert à l'extérieur de l'Université de Neuchâtel. Le code est disponible sur demande auprès du service informatique de l'Université de Neuchâtel.


Objectifs

SELIN est un projet innovateur, conçu pour l’enseignement des sciences de l’observation. En effet, les sciences qui utilisent l’observation comme méthode centrale de la démarche scientifique (les sciences sociales, notamment anthropologie, ethnologie, géographie, psychologie, sociologie, mais également la biologie et la géologie) doivent enseigner aux étudiants les techniques de l’observation et les méthodes inductives d’analyse qui en découlent.
Par son exploitation des outils multimédias, par son haut degré d’interactivité ainsi que par son adaptabilité à de multiples utilisations, SELIN va promouvoir les étudiants en leur offrant l’occasion de se confronter à des données audio-visuelles pré-sélectionnées, qu’ils sont amenés à analyser à travers une série d’exercices ciblés.
Le multimédia est au centre des exercices, permettant de mettre l’étudiant en situation d’enquête empirique. Conçu sous forme de "leçons" thématiques, SELIN permet aux étudiants, très tôt dans leur parcours universitaire, de s’approprier les données qui permettent l’élaboration des concepts et des théories d’une discipline donnée tout en consolidant leur maîtrise de ceux-ci. Il les aide notamment à développer les compétences suivantes:

  • Capacité à voir et formuler ce qui apparemment "va de soi" dans une situation (sociale ou naturelle) donnée, à être attentif aux "évidences", l’explication desquelles est au cœur de la démarche proprement scientifique;
  • Capacité ensuite à cibler le regard et produire une interprétation d’une situation donnée à travers des documents audio-visuels;
  • Capacité à comparer et contraster des échelles d’analyse (micro, macro); des cadres d’analyse (individuel, de groupe, institutionnel) et de méthodes de prise de données (observation simple, interaction, entretiens, manipulation des données).

La solution va être mise à disposition pour d’autres Universités, entités, selon le modèle open source.

Plus-value

Aujourd’hui, rien de semblable ne se trouve ni sur le marché francophone, très pauvre en terme d’outils pédagogiques impliquant Internet, ni même sur le marché anglophone. Ce projet se différencie d’autres propositions d’e-learning dans la mesure où il est plus élaboré et structuré, et qu’il se base sur un concept pédagogique et épistémologique qui met l’accent sur l’apprentissage actif, très tôt dans le parcours universitaire. Les avancées technologiques y sont intégrées pleinement, permettant cet aspect innovateur.

Étapes

Le système se décomposera en 4 parties distinctes:

  • l’interface avec Shibboleth
  • l’applicatif flash
  • la base de données
  • un serveur médias

L’interface avec Shibboleth permettra de récupérer facilement les données des utilisateurs, mais aussi de permettre l’utilisation du système sans paramétrisation particulière par des utilisateurs des autres Universités suisses. Elle devra également être réutilisable pour d’autres Universités sous la forme d’un composant.

D’abord la rédaction du cahier des charges sera faite, puis le choix de la maquette graphique et la mise en place des serveurs. Une fois le développement terminé, le déploiement de l’application suivra et une leçon test sera intégré dans le système. Après le testing sera effectué et finalement la mise en production est planifié après huit mois.

Back